MMD

Exposition temporaire – Musée Marthe Donas

Marthe Donas

Artiste d’avant-garde, encore trop peu connue chez nous, elle est pourtant qualifiée de première femme abstraite belge dans le monde de la peinture. Entre Paris, Lisbonne, Bruxelles, Anvers ou encore Braine l’Alleud, Marthe Donas a également posé ses valises à Ittre, au château Bauthier ! Exposées à Genève, Berlin, Bruxelles, ou encore aux Etats-Unis lors du siècle dernier, les nombreuses œuvres de l’artiste sont reconnues pour leur originalité, grâce à des jeux de formes et la combinaison de différentes techniques.

« Filiations – Prélude à un musée »
Du 30 janvier au 14 mars 2021

Lors d’une exposition temporaire, des œuvres supplémentaires de Marthe Donas ont été réunies pour rendre hommage à Francine Franke Van Meir, fille unique de Marthe Donas et donatrice de la collection du musée. .

« Je me réjouis du retour de Marthe Donas, l’anversoise, dans le village de mon enfance. »

Francine Franke Van Meir

L’hommage rendu par le MIMDo à sa donatrice poursuit un triple objectif : rappeler l’objet de sa générosité tout en mettant en exergue son réceptacle (la chapelle), cerner un contexte familial (Francine et ses parents), restituer un cadre de vie rural (la maison et le village). Pour illustrer au mieux ces trois thèmes, le musée a rassemblé une trentaine d’œuvres de Marthe Donas, parfois peu montrées, et une série de documents inédits.

Découvrez Ittre dans les années 20 !

L’exposition rassemble des documents inédits témoins de la vie à l’époque, comme par exemple, ces vieilles cartes postales datant des années 20. Pour vous donner une idée de l’évolution de la commune sur 100 ans, nous avons compilé quelques comparaisons surprenantes à découvrir ci-dessous. De quoi vous donner un avant-goût de ce qui vous attend !

Reconnaitrez-vous ces lieux bien connus de la commune d’Ittre ?

© Collection Jean-Paul Cayphas

La Rue Haute vers 1920 et puis en 2021.



© Collection Jean-Paul Cayphas

AVANT : Hôtel-restaurant Druet à Ittre et sur la gauche, la fontaine publique vers 1925.
APRES : l’actuelle Maison Communale en 2021.



© Collection Jean-Paul Cayphas

« El Nwêr tram » ou encore « él vapeûr » dans la Rue Basse vers 1920.



© Collection Jean-Paul Cayphas

Ici, la Rue Basse vers 1920 et puis en 2021.



Plus d’informations :

HORAIRES

Jeudi et samedi de 13h à 17h
Dimanche de 11h à 17h

TARIFS

Prix d’entrée : 5 € / pers.
Entrée gratuite le premier dimanche du mois.
Visite sur RDV : 7 € / pers. pour groupe de minimum 5 personnes

Catégories :MMD, News, Rétrospectives

Tagué: